UA-128098117-1
Rechercher
  • gensollenalice-osteopathe

Le Périnée en Ostéopathie



Le Périnée, est le plancher pelvien, il sert de hamac à vos viscères qui se "posent" dessus. Le périnée est un groupe de muscle qui s’étend du pubis à l’anus. Il sert à maintenir vos organes dans la cavité abdominale en évitant les descentes d'organe, mais également à retenir les urines, les selles, les gaz. Il joue également un rôle important dans la sexualité. Pour cela le périnée doit être musclé et tonique.


Le périnée peut manquer de tonus dans différents cas:

  • Après une grossesse, un accouchement que ça soit par voie naturelle ou césarienne, vous avez eu le poids du/des bébé(s) sur votre périnée pendant des mois, de plus vous avez eu des changements hormonaux qui détendent vos muscles et ligaments. Il peut également avoir été sectionné chirurgicalement (épisiotomie) ou s'être déchiré; et ainsi être cicatriciel. C'est pour cela qu'une rééducation périnéale est très très souvent indiquée en suite de couche. Pratiquée par un(e) kinésithérapeute ou une sage-femme. A savoir que dans le cadre d'une suite de grossesse, toutes les femmes ont le droit à 10 séances de rééducation périnéale remboursées par la sécurité sociale.

  • Dans les cas d'hyperpression abdominale, en lien avec une toux chronique ou constipation chronique par exemple

  • En lien avec une obésité

  • Le vieillissement mais surtout la sédentarité qui l'accompagne.


Les principaux troubles en lien avec un dysfonctionnement du périnée:

  • L’incontinence urinaire ou fécale lors d’un effort. C’est le cas par exemple lorsque vous avez une toux, que vous rigolez, ou que vous faites un effort physique. (peut commencer avec des flatulences non contrôlées) / une perte de selles ou des difficultés à les évacuer, avec possibles douleurs et donc constipations.

  • Des mictions trop fréquentes (Pollakiurie en terme scientifiques) due à une difficulté à se retenir.

  • Des cystites / un jet urinaire faible et une sensation de vessie non vidée en fin de miction

  • Perte de sensation ou douleurs durant les rapports sexuels. Le périnée permet de maintenir le vagin serré, et donc de ressentir davantage de plaisir à la pénétration. La contraction du périnée chez l’homme permet quant à elle d’augmenter l’excitation et donc la rigidité de l’érection.

  • Une sensation de lourdeur vaginale

  • Une mauvaise lubrification vaginale

  • La descente d’organes, aussi appelé prolapsus. En effet, 42% des femmes souffriraient de prolapsus, de descentes d’organes. Et contrairement aux idées reçues, les femmes n’ayant pas vécu de grossesses sont également concernées.

  • Il peut également être hypertonique sur un de ses cadrans et créer des douleurs pendant les rapports ou la défécation. Il est donc important de trouver un équilibre entre souplesse et tonicité.



Prendre soins de son périnée:

Tout d'abord il n'y a pas d'âge pour en prendre soin!

  • Pratiquez régulièrement une l’activité physique (douce ou intense) pour maintenir une bonne tonicité musculaire générale, mais également afin de mobiliser le bassin (et les autres articulations). Une bonne mobilité articulaire donne un bon support au périnée.

  • Adoptez une alimentation saine, riche en fruits et légumes, pour garder un poids sain et éviter les problèmes de constipation.

  • Une alimentation variée associée à une pratique sportive permettra aussi un meilleur transit.

  • Apprenez à aller correctement à la selle, à faire pipi ou à éternuer en évitant les efforts de poussée excessifs. "Attendez d'avoir envie. Cela n'a l'air de rien mais c'est très important. Lorsque le réflexe se déclenche, l'exonération se fait sans aucun effort. Alors que si vous laissez passer ce moment, vous serez obligée de pousser et ça n'a l'air de rien, mais cela fatigue votre périnée" explique tout de go Anna Roy, sage-femme et auteur de On en parle de mon périnée, aux éditions Leduc S. Pratique. Évitez de vous retenir lorsque vous avez envie d'aller uriner et évitez également les situations où votre vessie risque de se remplir à ras bord car, "en se distendant de façon excessive et répétée, le risque est de la fatiguer et de fatiguer votre périnée" explique la sage-femme. Et on oublie le fameux "stop-pipi" qui consiste à arrêter le jet d'urine en pleine miction soi-disant pour rééduquer le périnée. Non seulement, cela ne le rééduque en rien mais cela favorise également le risque d'infection urinaire. "Quand on tousse ou qu'on éternue, la pression sur le périnée peut être très forte. Pensez toujours à le verrouiller" insiste la sage-femme. Le verrouillage périnéal consiste à serrer les muscles du plancher pelvien avant, pendant et 2 à 3 secondes après tout effort physique qui augmente la pression sur celui-ci.


Sur des toilettes actuelles, avec siège, vous êtes assis avec les jambes à un angle de 90°. Cependant, pour aller à la selle cette position n’est pas du tout physiologique. Par le fait elle bloque les matières fécales.Ainsi, en faisant pression sur le rectum, les selles peuvent avoir du mal à passer. Dans des toilettes sans siège ou dans la nature la position accroupie adoptée est plus naturelle. En conséquence, l’on défèque plus facilement,  sans douleur, sans abimer le périnée, car le colon est bien aligné.

Ça permet également de lutter contre les hémorroïdes!

Exercez votre périnée: Anna Roy vous explique: "Des contractions fortes et rapides, comme des sursauts. Au début, cela vous demandera des efforts mais après, vous pourrez les faire partout, discrètement et en toutes circonstances". Chez soi, au bureau ou dans les transports en commun. Le programme quotidien : 10 contractions debout, 10 contractions assises et 10 contractions allongées. [Passez à 50 contractions de chaque si vous optez pour un programme hebdomadaire.] "Pensez à bien relâcher le périnée entre deux contractions. Au début, n'hésitez pas à introduire un ou deux doigts dans votre vagin pour voir si la contraction agit" explique la sage-femme. Progressivement, vous ajouterez des contractions lentes à votre programme quotidien : ce sont des contractions moins intenses mais que vous essayez de faire tenir entre 5 et 10 secondes. Le programme quotidien : 5 contractions en étant debout, 5 contractions en étant assise et 5 contractions en étant allongée. Passez à 30 contractions de chaque si vous préférez un programme hebdomadaire.

Dans la vie sexuelle votre périnée: Améliore la circulation de sang dans le canal vaginal et ainsi augmente la production de lubrifiant naturel. Quand vous sollicitez un muscle, vous augmentez le flux sanguin, vous oxygénez les tissus, en particulier les corps érectiles… et le périnée est un muscle ! Tonique et souple il permet d'augmenter le plaisir sexuel de madame comme de monsieur. Pour monsieur il permet de garder une érection plus longtemps. Pour madame il joue un rôle dans les pets vaginaux au même titre que des fuites urinaires.



En ostéopathie:

Précision importante, toutes les techniques utilisées par votre ostéopathes, sont des techniques dites externes. Aucune technique interne, du type toucher vaginal, ou toucher rectal n’est réalisée. Tout simplement car elles sont interdites aux ostéopathes. L’ensemble des techniques se réalise donc de manière externe, et vous n’avez pas à retirer vos sous-vêtements pour la consultation.


Le périnée est rarement un motif de consultation pour lesquels les patients vont se présenter. En revanche il est fréquent que des patients viennent consulter pour des symptômes qui sont en lien avec le périnée. (Fuites urinaires, douleurs de dos, de bassin, de hanche, suite de couche, membre en rotation interne, douleurs aux rapports, difficulté à avoir des enfants...)

En effet le périnée est au carrefour entre les organes génitaux, le bassin d'un point de vue mécanique, et ainsi des membres inférieurs. Il est sursollicité chez les cyclistes, les cavaliers.. et beaucoup de symptômes peuvent également en découler.

Dans le cas d’un suivi de grossesse, il est intéressant de consulter votre ostéopathe en parallèle de la rééducation périnéale. Cela permet une rééducation plus rapide et plus efficace. L'ostéopathe va aider le corps à retrouver un équilibre, notamment au niveau du bassin, avant la rééducation pour le renfort du périnée. Afin que le renfort se fasse dans de bons axes et donc de muscler votre périnée de façon optimale. La complémentarité entre les deux pratiques permet un meilleur accompagnement thérapeutique.


Il est possible de renforcer votre périnée au quotidien, par le biais d’exercices simples à réaliser.


#perinee #pelvicfloor #plancherpelvien #pelvis #osteopathie #osteo #osteopathy #osteoadomicile #osteopathe #ostéopathie #ostéopathe #grossesse #accouchement #episiotomie #peridurale #thérapiemanuelle #reeducation #malaudos

635 vues

© 2018 - Alpes-Maritimes - Gensollen Alice, Ostéopathe D.O.

UA-128098117-1